ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | disk   Download  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu général :
 
 
 
 
SYRINGOMYELIE
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
membres on-line :
 
 
En ce moment:
0 membre
1 visiteur
62 visites aujourd’hui

Record visites :
20/12/13 : 377 visites
Record membres :
06/02/12 : 3 membres
Record simultané :
20/12/13 : 93 visiteurs
07/03/13 : 1 membre
 
 
Nombre de visiteurs :
 
 
61 077 visiteurs
depuis le 19/12/2011
 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :



Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
FORMES GRAVES DES AFFECTIONS NEUROLOGIQUES MUSCULA  [0 réponse]
 
 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ψdoria
Administrateur
stars7.png


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 72
Inscrit(e) le: 22 décembre 2011
Imprimer Permalien mardi 3 avril 2012 à 16:21  

9. Critères médicaux utilisés pour la définition de l’affection de longue durée « formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie), épilepsie grave »

Relèvent d’une exonération du ticket modérateur :

9.1. Les formes graves des affections neurologiques et musculaires :

Sont concernées les formes graves des affections neurologiques et musculaires suivantes :

– des affections musculaires primitives (les myopathies au sens général du terme, et plus particulièrement les dystrophies musculaires progressives, les polymyosites) ;
– la myasthénie ;

– des affections du système nerveux périphérique : polynévrites (souvent de cause indéterminée), multinévrites (habituellement en rapport avec une affection exonérante de la liste), polyradiculonévrites diverses, polyneuropathies dites dégénératives (telles que maladie de Thévenard, de Denny-Brown, de Charcot-Marie-Tooth, de Déjerine-Sottas) ;

– de multiples affections médullaires, acquises ou héréditaires comme la sclérose latérale amyotrophique, les atteintes évolutives de la corne antérieure, la syringomyélie, la poliomyélite antérieure aiguë ;

– les hérédo-ataxies (dégénérescences spino-cérébelleuses de tous types, atrophies cérébelleuses dégénératives) et les séquelles ataxiques de neuropathies diverses.
La liste des affections citées n’est pas limitative. De nombreux syndromes neurologiques d’étiologie ou de classification imprécise peuvent y être rattachés. Pour toutes ces affections, les critères de gravité doivent être appréciés de façon très large.

L’exonération doit être accordée dès l’indication du bilan initial à visée diagnostique comportant de multiples investigations, ou ultérieurement devant l’aggravation de l’état du malade ou en raison de nécessités thérapeutiques (orthopédie, rééducation, kinésithérapie etc.)
L’exonération initiale est accordée pour une durée de cinq ans, renouvelable.

9.2. L’épilepsie grave :

Sont concernées :

– l’épilepsie qui s’intègre dans le contexte d’une pathologie à l’origine de déficits neurologiques ou neuropsychologiques permanents. L’exonération initiale est accordée pour une durée de cinq ans renouvelable ;

– l’épilepsie non associée à des déficits permanents, en présence d’au moins un des critères de gravité suivants : fréquence des crises élevée ; nature des crises (pouvant être à l’origine de chutes ou entraîner une rupture du contact avec l’entourage, sévérité allant jusqu’à l’état de mal épileptique) ; pharmacorésistance.
L’exonération initiale est accordée pour une durée de deux ans, renouvelable.


MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI ET DE LA SANTÉ
Source : Journal officiel de la R&publique Française.

Édité 1 fois - Dernière édition: 24/04/2012 à 13:31 Par doria.


image


E-mail Visiter son site MSN


 
 
 
 
FORMES GRAVES DES AFFECTIONS NEUROLOGIQUES MUSCULA  [0 réponse]
 
 


 
Les connectés : (0 membre - 1 visiteur - 62 visites aujourd’hui)